Parcours et biographie

Bishop Adama Ouedraogo

Je suis Adama Ouedraogo, le pasteur principal du Centre Chrétien International El Shaddai à Luxembourg, Marié à Debora Delma et père de 4 enfants.

Je suis originaire du Burkina Faso. Je me suis converti en septembre 1978, d’un arrière-plan musulman.

J’ai caché ma foi à mes parents pendant un an.

En octobre 1979, ma mère tombera gravement malade, condamnée à mourir. Infiniment désespéré et après avoir essayé tout ce qui était en son pouvoir, mon père accepta de la conduire chez un Pasteur, suivant les conseils d’un de ses amis musulmans. Puis, vint un jour où ma mère elle-même m’appela pour me donner ses dernières volontés, parce qu’elle était convaincue qu’elle allait mourir d’un moment à l’autre. C’était sans compter la prière fervente du Pasteur qui provoqua la guérison totale de ma mère.
Ayant vu un tel miracle dans la vie de ma mère, mon père se décida à se convertir. Tout le reste de la famille le suivit.

Quelque temps après, mon père m’appela pour m’annoncer qu’il s’était converti et pour s’excuser d’avoir quitté l’islam. Vous n’imaginez pas sa surprise lorsque je lui annonçai que j’étais moi aussi devenu Chrétien depuis un an !

Au moment de ma conversion, je m’adonnais à trois grands vices : la cigarette, l’alcool et la débauche. Mais lors d’une réunion de prière de réveil, j’ai été instantanément délivré de ces trois addictions et ce, jusqu’à ce jour.

Pendant que je me trouvais en stage de formation d’officiers au Maroc, je reçus l’appel de démissionner de l’armée pour servir le Seigneur. Ceci se passa dans la nuit du 17 au 18 janvier 1982, vers 2h du matin. Mais cela me prendra 4 ans avant d’accepter l’appel.

Rentré de stage, j’ai été affecté à la Gendarmerie Nationale.
Après maintes confirmations de mon appel et autres événements dramatiques, je finis par rédiger ma lettre de démission le 26 octobre 1986. Avant cela, je pris soin d’aller voir les autorités compétentes, afin d’expliquer le pourquoi de ma démission.

C’est finalement le 30 septembre 1987 que je recevrai une mise en disponibilité de 2 ans pour aller faire des études de théologie afin de mieux exercer le ministère auquel Dieu m’appelait.

Le 17 novembre 1987, je prendrai l’avion pour Bruxelles, pour commencer les études bibliques au Collège Biblique Continental.
Par la grâce de Dieu, j’ai pu obtenir plus tard ma libération de l’armée pour terminer les études qui dureraient 4 ans.
Rentré au Burkina en octobre 1992, je serai affecté au Temple Emmanuel à la Cité 1200 Logements, dont le pasteur Samuel YAMEOGO est le titulaire. J’y passerai 6 ans avant d’être renvoyé, en août 1998, avec ma famille, en Belgique comme missionnaire des Assemblées de Dieu du Burkina pour le Centre Vie Nouvelles, basé à Mons.
Mais en novembre 1999, Dieu me conduira à rejoindre l’évêque Martin Mutyebele et la Nouvelle Jerusalem de Bruxelles pour une collaboration qui durera jusqu’au 31 Mai 2010. Date à laquelle j’ai officiellement pris la responsabilité de l’église El Shaddai du Luxembourg, que j’ai encadrée depuis janvier 2007.

En plus de la responsabilité de Pasteur que j’assume avec joie, Dieu me fait la grâce de m’utiliser comme enseignant de Sa Parole. Un des domaines qui me passionnent le plus est celui du mariage. Et des mariages, j’en ai célébrés par dizaines. Ma prière, en faveur des couples que je marie, se résume à trois choses principales:

1. Que Dieu éloigne le divorce de ce couple
2. Que Dieu éloigne la stérilité
3. Que Dieu éloigne la mort prématurée d’un des conjoints.
Je bénis Dieu qui a exaucé ma prière depuis le premier mariage que j’ai célébré le 7 décembre 1997.

Ma vision pour le Luxembourg

Bishop Adama Ouedraogo

Je rêve de présenter plus clairement possible, dans toute la plénitude de son incarnation, Jésus-Christ aux habitants du Luxembourg et des régions environnantes.
Je rêve d’amener chaque membre de l’église à atteindre son plein potentiel en libérant et en investissant ses dons et talents dans la vie de 12 personnes.
Je rêve de Bâtir au Luxembourg par la grâce de Dieu et le travail ardu de tous les membres une église multiraciale, multiculturelle et internationale de 1000 membres.
Je rêve d’acquérir dans la ville de Luxembourg un espace suffisamment grand pour accueillir toutes les activités actuelles et futures de l’église.

Adama Ouedraogo, Pasteur